Nouvelles

Entretenir son tricot - Par où commencer ?

Entretenir son tricot - Par où commencer ?

Lorsqu'on travaille dans une boutique de laine, un quart des gens entre simplement pour demander : « Comment est-ce que je lave le chandail de laine que Matante Ninette m'a donné à Noël ? » Mieux encore, c'est mon frère qui demande une nouvelle tuque chaque année parce qu'il a mis la sienne dans la laveuse... puis dans la sécheuse.

Et encore faut-il s'y retrouver parmi la multitude d'instructions associées aux différents types de fibres ! C'est pourquoi aujourd'hui... on démystifie l'entretien des fibres tricotées.

La sécheuse

La sécheuse ne sera jamais conseillée dans cet article. Bien que la sécheuse soit d'une grande utilité dans nos vies occupées, cette technique de séchage nuit, avec le temps, à toutes les fibres. D'ailleurs, si vous avez des vêtements auxquels vous tenez particulièrement, ne les mettez pas dans la sécheuse, même l'hiver. De même avec vos maillots de bain, puisque la chaleur assèche les élastiques et réduit leur durée de vie.

Le premier lavage

Je conseille souvent de faire un premier lavage de la laine à la main. Il peut être très rapide, simplement pour vérifier comment la teinture se comportera. On se rappelle tous et toutes d'avoir mis nos bobettes blanches avec un petit bas rouge et que le tout soit ressorti d'un beau rose délavé. Donc, même si la laine est dite lavable en machine, je lui fait toujours prendre un premier bain en solitaire. Si elle déteint, vous serez content.es d'avoir évité un beau dégât. Vous n'aurez qu'à rincer la laine jusqu'à ce que l'eau soit claire.

Évidemment, chaque fibre a ses caprices !

Acrylique et coton

L'acrylique et le coton sont deux fibres qui vont dans la laveuse. Je les mets tout de même toujours au cycle délicat et à l'eau froide afin de préserver la fibre. Ensuite, je les fait sécher soit suspendus pour les petits articles légers, soit tout à plat pour les plus grands et plus lourds. Vous pouvez les laver avec votre savon à lessive habituel. 

100% fibre animale (Alpaga, Mouton, Mérinos, Angora/Mohair...)

La fibre 100% animale est la plus délicate à entretenir. Règle générale : elle doit être lavée à la main, dans l'eau froide et être séchée à plat (suspendre ces tricots les déformerait à cause de leur poids et de la gravité), à moins que ce ne soit un article très petit et léger que l'on n'a pas besoin de bloquer (voir plus bas). Il existe des savons faits exprès pour les fibres qui contiennent de la lanoline, cette huile naturelle contenue dans la laine. Si vous n'en avez pas et n'avez pas accès à de tels savons, pas de panique! J'ai souvent lavé mes tricots à l'aide de shampoing et de revitalisant, exactement comme je traite mes cheveux. On en rajoute un petit peu dans notre eau de lavage et le tour est joué. Lorsque l'on veut essorer notre morceau, il est important de ne pas le tordre, cela déformerait le tricot. On peut le presser délicatement dans nos mains ou le rouler dans une serviette avant de le presser. 

Laine à bas

La laine à chaussettes est en fait un mélange de fibres, contenant typiquement de 5 à 25 % de nylon et une fibre animale. Ce mélange permet de limiter le feutrage de la laine et confère à la chaussette plus de résistance. Ça veut donc dire moins de trous dans nos bas ! Ça veut aussi dire qu'on peut les mettre dans la machine à laver, à l'eau froide, au cycle délicat et les faire sécher en les suspendant ou à plat. 

Laine superwash

La laine superwash est une laine faite à 100% de fibre animale, mais elle a reçu un traitement afin de ne pas feutrer. Elle peut donc être entretenue de la même manière que la laine à bas. 

La soie

Surprise ! La soie est une fibre animale, elle doit donc recevoir le même traitement.

Le blocage

Le blocage du tricot consiste à faire sécher à plat tout en épinglant le tricot afin de lui donner la forme désirée. Lorsqu'un tricot à tendance à rouler sur lui même (et que ce n'est pas désiré) ou lorsqu'il est très ajouré, le blocage est impératif. 

Pour en savoir plus sur les subtilités du blocage, consultez ce très intéressant article sur le blog de Lise Tailor.

Les MITES!

Attention aux mites, ces petits papillons qui adorent les tricots de laine afin de s'en faire cocons. Nos grands-mères utilisaient les fameuses « boules à mites » afin de protéger leurs vêtements. Toutefois, tous se rappellent de la fameuse odeur de boule à mites... sans savoir qu'en plus, elles contiennent de la naphtaline, un agent cancérigène et polluant. Nous vous proposons plutôt de faire des sachets de lavande ou de copeaux de cèdres. De plus, avant de ranger les tricots pour l'été, il est bon de les laver puisque les mites sont attirées par l'odeur de la laine.

S'il est trop tard et que les mites sont déjà dans votre garde-robe, pas de panique! Vous pouvez mettre vos vêtements infestés dans le congélateur de 24h à 48h et les mites, ainsi que leurs oeufs, mourront de froid. Pour ce qui est de celles se trouvant dans le garde-robe, vous pouvez acheter en quincaillerie des pièges à mites. Il s'agit de cartons collants avec des phéromones de mites. Elles seront attirées dans le piège et y resteront collées. Vous pourrez même identifier le centre de la colonie en constatant quels pièges capturent le plus de mites. 

- Mia

Commenter